votre partenaire immobilier depuis 1962
11 Oct

Votre agence immobilière de Toulon fait le point sur le DPE !

Vous avez un bien immobilier à vendre à Toulon ? Êtes-vous au courant ? Le DPE, le diagnostic de Performance Énergétique, qui permet d’évaluer la consommation en énergie et le taux d’émission de CO2 va évoluer dans le but d’en finir avec les passoires thermiques ! Votre agence immobilière de Toulon fait le point.

« Agir contre les passoires thermiques, c’est bon pour la planète, c’est bon pour le confort des Français et c’est bon pour leurs factures », explique un expert de l’immobilier ! Pour répondre à cet enjeu, la loi Énergie-Climat entrera bientôt en vigueur ! Elle informera, incitera puis obligera les propriétaires à rénover leurs logements, les sanctionnant, si besoin.

Qu’est-ce qui va devoir changer ?
« Alors que nous sortons d’un été caniculaire et que la question du réchauffement climatique est sur toutes les lèvres, les logements énergivores – les fameuses passoires thermiques – sont plus que jamais dans le collimateur du gouvernement » constate Bertrand Gstalder, Président du Groupe SeLoger. Rien d’étonnant, donc, à ce que la loi Énergie-Climat, qui sera prochainement promulguée, vise notamment à inciter les propriétaires à réduire l’empreinte carbone de leurs logements en les mettant progressivement à la diète énergétique. Dans ce contexte, l’étude du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) revêt une importance toute particulière. »

S’il reste purement informatif, le DPE deviendra opposable à compter du 1er janvier 2021. En clair, l’acquéreur ou le locataire d’un logement seront autorisés à utiliser les informations contenues dans le DPE contre le vendeur ou le propriétaire.

Dès le 1er janvier 2022, s’ils désirent vendre ou louer leur bien, ces mêmes propriétaires devront annexer un audit énergétique au DPE. À partir du 1er janvier 2028, l’intégralité du parc immobilier hexagonal devra, sauf exceptions (contraintes techniques, disproportion entre le coût des travaux et la valeur du bien, copropriétés en difficulté…), être classée – au minimum – E et afficher une consommation inférieure à 330 kWh/m²/an. Des sanctions – dont la teneur exacte sera prochainement débattue – pourront s’appliquer aux propriétaires de passoires thermiques qui tarderaient à rénover leurs logements.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée