votre partenaire immobilier depuis 1962
29 sept

À Toulon, est-il préférable d’acheter ou de louer un bien immobilier ?

91©-Thomas-Söllner-copy

Le marché immobilier est se porte bien et tous les professionnels ont le moral ! En cause : un volume de transactions qui a atteint un niveau record. Toutefois, on note une progression des prix un peu partout… Alors avec cette hausse, est-ce toujours une bonne idée de vouloir concrétiser un projet d’achat à Toulon ? N’est-il pas préférable de rester locataire ? Une étude de Meilleurtaux.com, comparateur et courtier en produits financiers, fait le point sur l’opportunité d’acheter ou de louer une surface moyenne de 70 m² dans les 36 plus grandes villes de France. Et une chose est certaine : s’il faut, en 2017, 6 mois de plus en moyenne qu’en 2016 pour rentabiliser son acquisition immobilière, il faut quand même 2,5 années de moins qu’en 2014 et 1,5 année de moins qu’en 2015 ! Alors, oui, l’arbitrage entre location et achat d’une résidence principale reste clairement favorable à l’acquisition. « Un bémol cependant, si les prix continuaient à augmenter et que les taux remontaient encore légèrement, certaines villes pourraient devenir moins attractives qu’elles ne le sont aujourd’hui », précise Maël Barnier, directrice de la communication de meilleurtaux.com.

En moyenne, cette année, l’achat d’un bien immobilier de 70 m² se révèle plus intéressant que la location au bout de 3 années de détention. Autrement dit, si une personne reste locataire plus de 3 années de ce type de bien, la location devient une source de perte par rapport à l’achat.

Les grandes gagnantes en 2017
Montreuil, Reims et Toulon gagnent respectivement 1 an de détention nécessaire par rapport à 2016. Suivent Orléans, Lille, Perpignan et Nice qui gagnent 6 mois de détention nécessaire pour que l’acquisition soit plus intéressante que la location.

La ville où l’achat devient le plus rapidement rentable est Perpignan (au bout d’1 année seulement). À Montpellier, il faut compter 2 années. En comparaison, il faut 2,5 à Nîmes, Marseille, 3 à Toulon et Nice, 4,5 à Nantes, 7,5 à Lyon et enfin 9,5 années à Paris et Bordeaux.

C.V. / Bazikpress © Thomas Söllner

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée