votre partenaire immobilier depuis 1962
20 Déc

Remettez sans plus tarder votre appartement à Toulon en location !

Prix élevé de l’immobilier, cherté des loyers, manque de logements sociaux… Tout le monde a entendu parler de la crise du logement en France. En effet, se loger dans l’Hexagone n’est pas toujours évident. Surtout lorsque l’on n’est pas en CDI ou qu’on a un salaire peu élevé.

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, qui a bien conscience de ce problème, a décidé de prendre des mesures pour lutter contre la vacance locative ! Il faut savoir que le nombre de logements vacants immédiatement mobilisables et habitables en zones tendues (les zones où il manque des logements) est estimé à 100 000. Et qu’en 2015, la France comptait 2,88 millions de logements vides, soit une augmentation de 45% depuis 2005, selon l’Insee. La Ministre a donc décidé d’inciter, avec une contrepartie, les propriétaires à louer leur logement inoccupé en dessous du prix du marché. Elle a proposé au Parlement un nouveau dispositif fiscal (l’amendement a été adopté le 6 décembre). Elle espère ainsi pouvoir remettre sur le marché 50 000 logements vacants en trois ans. Vous avez un appartement à louer à Toulon ? Il est inoccupé ? Pourquoi ne pas le louer et permettre ainsi à une famille de se loger ? Vous pourrez bénéficier ainsi de 15% à 70% d’exonération fiscale sur les loyers perçus (celle-ci sera calculée en fonction des rapports entre l’offre et la demande dans les zones concernées).

Son projet prévoit aussi une adaptation à la diversité de nos territoires (le dispositif sera renforcé dans les zones tendues) et une incitation à l’intermédiation locative (les propriétaires choisissant de confier la gestion à une association agréée bénéficieront d’un abattement majoré de 85% sur tout le territoire). « Les logements vacants constituent une ressource immédiatement mobilisable pour loger les ménages modestes au cœur des villes. Avec ce nouveau dispositif, je me fixe comme objectif de mobiliser en trois ans 50 000 logements soit la moitié des logements vacants immédiatement mobilisable et habitable », a précisé Emmanuelle Cosse.

C.V. / Bazikpress © SergiyN

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée